Comité Régional Île-de-France FFGym
ARTICLE

GAM : Samy BARBET

Présentation de Samy BARBET du Pôle Espoir IDF GAM


Extrait du Pol’Actu (magazine du CREPS IDF)

Samy Maroine Johann Barbet est né le 20 février 2004 à Villepinte, d’une mère pâtissière et d’un père conducteur de bus. Il a deux frères et une sœur. Pour canaliser l’énergie de son fils turbulent, sa mère l’inscrit à l’âge de 6 ans dans le club de gymnastique de Villepinte où vit la famille Barbet. Comme le club de sa ville ne recrutait plus de garçons gymnastes, à 7 ans Samy adhère au club de Tremblay-en-France auquel il appartient toujours. Il prend goût aux sensations fortes que lui apporte la gymnastique et découvre le dépassement de soi sur le plan physique. De plus il apprécie d’apprendre tous les jours de nouvelles choses. C’est un gymnaste passionné qui intègre en 6ème la section sportive du Collège du Clos Saint Vincent à Noisy le Grand.

En 3ème il intègre le Pôle Espoirs GAM au CREPS Île-de-France. Grâce à Lionel Barril et Arnaud Munoz il bénéficie d’un entraînement intensif et de qualité. Au CREPS le gymnaste apprécie les horaires aménagés pour pouvoir s’entraîner, le suivi scolaire et la communauté de vie avec des sportifs de haut niveau de différentes disciplines sportives. Selon lui, le CREPS lui a apporté de la maturité et de l’autonomie pour gérer son double-projet. Ainsi en 2019 il devient champion de France par équipe avec le club de Tremblay-en-France dans la catégorie DN2 et arrive 8e au championnat de France élite en individuel.

Au sein du Pôle GAM, il est le plus âgé et joue le rôle d’aîné. Il encadre notamment Timothé Geoffroy qui partage sa chambre. Ce jeune gymnaste turbulent lui rappelle son attitude quand il était enfant. Les gymnastes s’entendent très bien et la cohésion règne dans le Pôle GAM. Samy n’est pas exclusif et s’est lié d’amitié avec d’autres Pôlistes comme le pongiste Léo-Paul Bernard et le volleyeur Check-Ethan Namboue.

 

Actuellement blessé à l’épaule, il ne s’entraîne pas et cela affecte son moral. Il apprécie le suivi médical au CREPS : il a pu aller consulter le docteur Linh Vu Ngoc le jour où il s’est blessé et a effectué les examens médicaux rapidement. Il pourra bientôt commencer les soins de kinésithérapie au centre médical du CREPS. Quand il n’a pas le moral, il pense à tous ceux qui le soutiennent et à ses proches qui font des sacrifices pour lui. Il considère que cette mauvaise période à passer doit le rendre plus fort mentalement. Samy met ainsi à profit le temps de sa blessure pour se concentrer sur ses études.

Elève en seconde 2nde pro métiers de la gestion administrative au lycée Montesquieu du Plessis-Robinson, il obtient de très bons résultats grâce à l’aménagement de son emploi du temps. Les lundis et vendredis, il se rend au lycée Montesquieu pour assister aux cours. Les mardis, mercredis et jeudis, les professeurs se déplacent pour venir enseigner au CREPS. 5 sportifs de haut niveau se retrouvent en cours et ce petit effectif favorise leur réussite scolaire. La matière préférée de Samy est la gestion. Après l’obtention de son baccalauréat il souhaite réaliser son rêve d’enfant : intégrer la BSPP (Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris). Sur le plan sportif, à court terme il veut rentrer en Pôle France à l’INSEP. À long terme il veut participer aux jeux Olympiques : ceux de 2028 voire ceux de 2024 même s’il sera encore jeune.

Samy a un bon coup de fourchette et se délecte des plats à base de fromage : raclette, tartiflette…Il est également très sociable et aime sortir avec ses amis. Le premier confinement a été très dur à vivre pour lui car le sport et l’activité physique lui ont manqué. Il faisait des visio-conférences avec les entraîneurs et les autres Pôlistes mais cela ne vaut pas les 28 heures d’entraînement par semaine. Lorsqu’il a été atteint de la Covid-19, il vivait enfermé dans sa chambre et regardait Netflix. À la fin de sa période d’isolement il était ravi de retrouver le CREPS, qui représente une expérience passionnante pour un jeune sportif et une vie sociale précieuse en ces temps de pandémie.

Le mot de la fin : « La gymnastique c’est ma passion et elle me permettra de réaliser mes ambitions. »
GAM : Samy BARBET

Rédigé le Lundi 29 Mars 2021 à 09:58 | Lu 47 fois